Les nouvelles de l'Espace 44

Vie d'un quartier et de son centre d'animation socioculturel
mur-ext-espace-44-soleil
24 Août 2015

Les APEMS, et après?

Unité d’accueil pour écoliers, UAPE, Accueil pour enfants en milieu scolaire, APEMS, structures lausannoises qui font que jusqu’à la 6ème année scolaire tout va pour le mieux pour nos chérubins, accueillis et suivis comme il se doit!  Arrivés au collège, l’offre parascolaire accordée aux élèves est quelque peu moins généreuse.

Suite à l’acceptation de l’art. 63 A, de la Constitution vaudoise, notamment au sujet de l’accueil parascolaire, et pour répondre aux exigences de cette nouvelle loi, la ville de Lausanne a mandaté Madame Barbara De Kerchove, afin d’analyser les ressources et les possibilités existantes. Ses diverses visites des centres socioculturels, notamment celui de l’Espace 44, l’ont convaincue de la pertinence de travailler avec ces structures, pour la mise en place de cet accueil.

Depuis plusieurs années, notre proximité avec le collège des Bergières nous ont amenés à proposer un accueil libre entre midi et deux heures, ainsi que de quinze heures trente à dix-huit heures; aujourd’hui, cette nouvelle loi nous en confirme le bien-fondé.  Aussi, afin de mieux y répondre, nous avons défini une deuxième forme d’accueil et mis en place une projet pilote pour la rentrée 2015-2016.

Tel que mentionné préalablement, les écoliers lausannois peuvent actuellement obtenir une prise en charge subventionnée jusqu’à la fin de la 6ème année primaire (UAPE et APEMS). L’objectif de notre projet consiste à proposer un encadrement entre le système des APEMS et l’accueil libre que nous pratiquons déjà depuis plus de 30 ans, aux parents d’élèves de la 7ème  à la 11ème année scolaire, qui voudraient  en bénéficier.

Avec ce projet pilote, « journée continue du jeune », nous souhaitons l’accompagner dans son parcours vers l’autonomie, en lui offrant un espace sécurisé géré par des professionnels et se voulant rassurant pour les parents. Le bien-être du jeune se situe au cœur du projet et est envisageable de par la mise en place d’une structure en lien avec l’école et les parents, en lui donnant néanmoins la possibilité de s’extraire du contexte scolaire.

Les élèves qui fréquentent déjà l’accueil libre de midi ont la possibilité ou non, de s’inscrire à la « journée continue du jeune ». Aussi, en complément, les parents qui souhaiteraient avoir un suivi de leurs enfants, ont la possibilité de les inscrire en signant le contrat tripartite prévu à cet effet. Le développement de ce projet ne remet donc nullement en question l’accueil libre actuel, sans limite d’âge, que l’Espace 44 pratique depuis 1977, et dont la gratuité d’accès, sans obligation de participation aux activités en est le principe de base.

Accueil libre 

Définition de l’accueil libre selon Joëlle Libois, directrice de l’IES, qui met des mots sur une pratique peu visible et malheureusement que très peu reconnue : (…) une structure et un espace dédiés à l’accueil, permettant de « s’installer » dans le lieu, un accueil professionnalisé par la présence d’un professionnel du travail social permettant l’échange d’idées et expérimentations des règles du « vivre ensemble », la gratuité et le libre accès, allées et venues libres sans temps de présence délimité, pas d’inscription à une activité déterminée : ouverture à tous et à toutes, la valorisation des personnes et des savoirs : « faire avec » à contrario du « faire pour », l’activité préconstruite comme support à la mise en relation, à l’échange.

Accueil avec Contrat Tripartite 

Il s’agit d’un contrat permettant aux jeunes et aux parents de négocier le temps de présence du jeune à l’Espace 44 selon les plages horaires proposées.

La tierce partie, présente lors de la négociation du contrat, est représentée par un animateur socioculturel du lieu d’accueil, à savoir de l’Espace 44, qui garantit le bon respect de cet accord.

Cette prestation complémentaire est gratuite pour la période de test et un règlement « directives du contrat tripartite » l’accompagne.

Concrètement, le jeune et ses parents doivent respecter l’horaire défini. Le participant s’annoncera à son arrivée et à son départ auprès d’un animateur socioculturel de l’Espace 44.

En cas de non-participation, le jeune ou ses parents doivent avertir l’Espace 44.

Si vous souhaitez plus d’informations ou directement définir d’un contrat tripartite, n’hésitez pas à nous contacter.

Ce texte décrit brièvement le projet pilote mis en place depuis la rentrée 2015-2016 aux Bergières. Afin de prendre en compte globalement les besoins du quartier, un projet plus large a été élaboré par l’équipe de l’Espace 44 et ses partenaires. Vous pouvez consulter le document ici.